Ao usar nosso site, você está aceitando o uso dos nossos cookies.

À propos de moi

Recife, PE, Brazil, 1969

Patricia Tenório

Elle s´apelle artiste, en couvrant tous les espaces où elle peut avoir des impulsions d´emotion dans le contact avec l´Arte
  • 2005

    Son premier livre, Le Majeur – Eternel est L´Esprit (2005), a reçu la mention honorable de fiction, encore en 2005, décerné par le Prix Littéraire Cité du Recife.

  • 2006

    Les Coccinelles ne Mentent Pas (2006) considéré comme une « Fable pour le XXI Siècle », a gagné le prix du Meilleur Roman Etranger de l´Accademia Internazionale Il Convívio, Italie, en 2008.

  • 2007

    Grains (2007) a reçu le prix Dicéa Ferraz dans la catégorie Poésie et Conte de l´Union Brésilienne des Ecrivains de Rio de Janeiro.

  • 2008

    Reçoit le prix du meilleur roman étranger de l'Accademia Internazionale Il Convívio d'Italie pour Les coccinelles ne mentent pas. Reçoit le prix Dicéa Ferraz de poésie et nouvelles de l'Union brésilienne des écrivains de Rio de Janeiro avec Grãos.

  • 2009

    Dans La femme divisée (2009), Patricia Tenório mélange la réalité et la ficction. Dans un décor d´apocalypse, les personages à travers des questionnements cherchent des chemins, faisent des choix, déconstruisent des préjugés pour essayer découvrir la signification de leur vies dans la construction d´un monde plus humain.

  • 2010

    En 2010, il a suivi le cours en scène à New York Film Academy - Etats-Unis et lance D´Agostinho («poèmes à partir des études de "Confessions de saint Augustin") et Diálogos ("les contes, de nombreux dialogues dans une tentative à saisir ce que l'autre me présente, me stimule, me bouleverse").

  • Convient 03 histoires pour la réalisation du film Diálogos. Avec la production de costumes de Jorge Féo, estime un dialogue dans un dialogue, comme une boîte dans une boîte dans une boîte (théâtre - les acteurs, le cinéma et la littérature, les lieux comme des flèches pointant vers l'autre). Dans "Olhos fechados" (avec Ísis Agra et Thiago França) cherche à dépeindre la douleur du monde et l'aspect ludique de la Poésie. "O domador de bolas de sabão" (Kleber Lourenço) lance une nouvelle langage. Il a été créé en dresse un portrait, l'artiste explore tentative insaisissable à saisir l'art.

  • 2011

    Et dans Prisão Perpétua» (avec Hermínia Mendes, Juan Guimarães et Renata Phaelante) cherche à faire paître la frontière entre réalité et fiction: où est le Reél?

  • Diálogos a été le vainqueur de la 4ème édition du Cine Banquete - Recife - PE en Janvier 2011.

  • 2012

    Reçoit le prix Vânia Souto Carvalho, fiction, de l'Académie des lettres de Pernambuco pour Como se Ícaro Falasse, le 26 janvier 2012.

  • Il a participé, au Brésil et à l'étranger : Trimestrale di Poesia Arte e Cultura dell'Accademia Internazionale Il Convívio, Italie, 2008, 2010 et 2011 ; Anthologie de poésie sur la musique – Divina Música, organisée par Amadeu Baptista, Conservatoire Régional de Musique de Viseu – Portugal, 2010 ; L'Estracelle, Bulletin d'Information, Maison de la Poésie Nord – Pas de Calais – France, 2010 ; sélectionné pour la IVe Anthologie des poètes lusophones, Leiria – Portugal, 2011 ; à travers le V Concours de Chronique et de Littérature : Prix Ferreira Gullar (MG – Brésil), est sélectionné pour la publication Emoção Suda, vol. III – Automne, sous presse

  • Il a traduit en portugais une interview d'Yves Bonnefoy (France), des poèmes d'Isabelle Macor-Filarska et de Denis Emorine (France) ; poèmes de Marisa Provenzano, Francesco Piccione et Alfredo Tagliavia (Italie).

Deixe um comentário

Required fields are marked *