Poèmes* d’Ursula Koziol** | Traduit du polonais par Isabelle Macor-Filarska et Agata Kozak

 

Au lieu d´um poème (II).

 

j’aime traverser la rue en dehors des passages piétons

les mains dans les dos d’um pas rapide

sans soucier des feux (peu importe la couleur)

 

je ne suis pas bien élevée

je ne veux pas être rangée

je ne serai que trop bien rangée

dans mon cercueil

 

 

Extraits I

 

*

je me dissimulerai dans le point de ce vers

 

*

 

le mot dépasse mon contour

crée au-delà de moi une multiplicité d’être-autres

parmi eux erre et vagabonde un « je » perdu

le-mien-pas-mien

 

*

 

le poème me sort des yeux sans aucun voile

avec quoi le couvrir » Où le cacher !

 

*

 

en entrant

tu m’éclaircis

 

*

 

à deux – comment devenir un

(calcul un peu compliqué)

 

*

 

que serait l’univers

si je n’en savais rien

(…) 

 

Création d’une rivière

 

sur une simple feuille vierge de papier

se cache la possibilité d’une rivière

 

sur sa blancheur

je déploie la voile blanche

du mot

 

je sens comme les eaux montent

comme s’éveillent les clapotis

les tourbillons les bruissements

et comme vague après vague

juste de sous mes doigts

une rivière rapide

est prête à tomber

_____________________________

* Poèmes extraits de Suppliques, Éditions Grèges, Montpellier, France, 2012.

** Ursula Koziol est poète, romancière, dramaturge, rédactrice du mensuel littéraire et artistique “Odra”… Contact à travers Isabelle Macor-Filarska: i.macorfilarska@club-internet.fr